– Quelques mots pour te présenter :
Passionné de photographie depuis l’age de 14 ans, je m’investi autant dans ma propre création que dans l’envie de partager et porter la création d’autres artistes.

– Quand et comment es-tu tombé dans la photo ? Qu’est-ce que cela représente pour toi ?
À l’âge de 14 ans, j’ai fait sécher les cours d’EPS avec un Thomas, un copain de classe, pour qu’il me montre comment on développe une photographie… c’était une photo de famille au sport d’hiver. Lorsque l’image est apparue dans le bac de révélateur, je me suis dit qu’avec ce procédé, on pouvait tout dire ! J’ai 52 ans et je me dis toujours la même chose.

– Quels sont les sujets qui t’intéressent ? qu’est-ce que tu y cherches, y trouves ?
La lumière, la matière… l’humain. J’y recherche perpétuellement des réponses mais n’y trouve jamais qu’un prétexte à continuer de m’interroger… en clair… continuer à trouver le plaisir d’être étonné… et vivre pleinement la création.

– Qui sont les photographes qui t’inspirent ou dont tu apprécies particulièrement le travail ?
Ils sont nombreux mais j’aurai tendance à vouloir rester vierge de tout regards. Malgré tout… Jean Loup Sieff… j’ai grandi avec son noir et blanc et son regard. Joel Peter Witkin… pour avoir acheté ces livres sans comprendre pourquoi… et comprendre plus tard qu’il un artiste immense. Irving Penn… parce que… ben Irving Penn quoi… Sally Mann… pour son exploration de la vie et de la mort… Et tant d’autres…

– Qu’est-ce que tu présentes dans ton exposition ?
Le travail que je présente est drôle et pourtant tellement vrai… être parent lors du confinement lié au covid 19. C’est une pensée artistique pour tous ceux qui se sont retrouvés enfermés chez eux avec leurs enfants sans jamais y avoir été préparés.

– ET pour la suite ? des projets, des envies de découvertes, d’évolution ?
Des projets… créer un lieu dédié à la photographie… développer mon propre atelier… accueillir beaucoup d’artistes et échanger, partager, vivre ce que nous sommes… des amoureux de la lumière.

-Lien hypertexte vers le site internet où l’on peut te retrouver:
facebook.com/patrice.forsans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *