– Quelques mots pour te présenter :

Après avoir vécu plusieurs vies, j’ai décidé en 2014 de vivre de ma passion en devenant photographe professionnel.

– Quand et comment es-tu tombé dans la photo ? Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Enfant, mes parents m’avaient offert un appareil argentique mais un événement regrettable (le vol de mon matériel) avait mis fin à cette passion naissante. C’est au début des années 2000 que j’ai pu de nouveau investir dans du matériel. La photographie fait désormais partie intégrante de ma vie puisqu’elle occupe aussi bien ma  vie professionnelle que mes moments de loisirs.

– Quels sont les sujets qui t’intéressent ? qu’est-ce que tu y cherches, y trouves ?

D’un naturel contemplatif et solitaire, amoureux des grands espaces je me suis naturellement  tourné vers la photographie de paysage. Je poursuis une quête inaccessible : Rendre compte au travers de mes photographies des sensations éprouvées au contact et à la vue des beautés de Mère Nature.

– Qui sont les photographes qui t’inspirent ou dont tu apprécies particulièrement le travail ?

En ce qui concerne mon domaine de prédilection : Sebastiao Salgado, Ragnar Axelsson, Olaf Otto Becker, Alexandre Deschaumes… Dans d’autres domaines j’apprécie également le travail d’Erwin Olaf, Alexander Gronsky, Julie Blackmon, Maria Svarbova… et tant d’autres

– Qu’est-ce que tu présentes dans ton exposition ?

Réalisée sur l’ile de Lanzarote, cette exposition intitulée « Eon 2 » fait référence aux 2 premiers âges de notre terre : l’Hadéen et l’Archéen.

– ET pour la suite ? des projets, des envies de découvertes, d’évolution ?

D’autres voyages, d’autres photos… 😉

Avant de rencontrer Sylvain au Kursaal, voyons son site : http://www.sylvain-francois.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *