– Quelques mots pour te présenter :
Je suis photographe depuis 35 ans, lecteur assidu (et pas seulement de livres photo) … J’apprécie l’Art sous toutes ses formes, en littérature, en peinture, en sculpture ou… culinaire.

 – Quand et comment es-tu tombé dans la photo ? Qu’est-ce que cela représente pour toi ?
J’ai découvert la photographie à 16 ans et elle m’accompagne au quotidien. Depuis quelques années, j’en ai tout simplement fait mon métier : Il m’était devenu trop difficile de concilier mon ancien travail et la photo. J’ai donc fait le choix de vivre de ma passion.

– Quels sont les sujets qui t’intéressent ? Qu’est-ce que tu y cherches, y trouves ?
J’ai une prédilection pour le portrait, car j’aime mettre « l’Humain » en valeur. Je réalise chaque jour des portraits et des reportages textes et photo pour la presse, les collectivités, ou les entreprises et cela me permet de rencontrer des gens passionnants, avec bien souvent des parcours ou des réalisations extraordinaires. Et il n’est pas nécessaire d’aller à l’autre bout du monde pour les trouver. Ce sont souvent nos proches voisins. Il suffit d’ouvrir les yeux pour les découvrir.

– Qui sont les photographes qui t’inspirent ou dont tu apprécies particulièrement le travail ?
Il y a autant de regards que de photographes et chacun, à son niveau, apporte sa pierre à l’édifice. J’ai un grand respect pour les photographes humanistes comme Robert Doisneau, Willy Ronis, Edouard Boubat. J’aime beaucoup le travail de Bernard Plossu, de Klavdij Sulban ou encore Eric Bouvet. Mais la nouvelle génération m’interpelle elle aussi. Pour en citer quelques-uns : Hélène Pamprun, Julie de Waroquier, Stanley Leroux, ou encore Stéphane Lavoué.

– Qu’est-ce que tu présentes dans ton exposition ?
Il y a 7 ans, j’ai débuté une série intitulée : « Au plus près des mots ». Elle regroupe à ce jour 85 tableaux mêlant poésie et photographie autour de l’univers du livre et de l’écriture. J’ai décidé de clore cette aventure fin 2017. Après plus de 50 expositions dans toute la France et à l’étranger, ce sera donc l’avant dernière occasion de voir ces images.

– Et pour la suite ? des projets, des envies de découvertes, d’évolution ?
A titre personnel, je vais poursuivre mon exploration du monde littéraire, mais sous d’autres formes photographiques. Plusieurs projets sont en train de naître. Mon activité professionnelle s’articule autour du reportage et des formations photo que j’assure. Et je vais, bien entendu, continuer à promouvoir d’autres photographes par le biais des expos individuelles que j’organise pour eux avec ma structure www.modeouverture.com.[clic]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *