– Quelques mots pour te présenter :
Je suis photographe, j’alterne reportages et portraits pour la presse et recherche d’auteur. Mon travail de presse est diffusé par Divergence, je réalise des commandes pour les grands titres de la presse française. Mon travail d’auteur conte mon quotidien à l’aide d’un appareil moyen format chargé de pellicule argentique noir et blanc.

– Quand et comment es-tu tombé dans la photo ? Qu’est-ce que cela représente pour toi ?
Vers l’âge de 10 ans j’ai emprunté Le Zenith TTL de mon père, la magie photographique m’a tout de suite beaucoup plu. Tout de suite cela a été un très bel outil pour être témoin de la vie qui m’entourait.

– Quels sont les sujets qui t’intéressent ? qu’est-ce que tu y cherches, y trouves ?
J’ai envie de raconter la vie du monde et de ses habitants par mes rencontres, je photographie souvent la vie quotidienne dans ses joies et ses peines.

– Qui sont les photographes qui t’inspirent ou dont tu apprécies particulièrement le travail ?
Ils sont nombreux, en ce moment je regarde les images des année 80 de Max Pam. J’aime sa pratique faussement dilettante où il nous fait découvrir l’Asie avec sa fantaisie.

– Qu’est-ce que tu présentes dans ton exposition ?
« Belle lurette » est un travail sur mon quotidien, je pars de mon salon pour arriver jusqu’au bout du monde au milieu du pacifique, on y voit aussi bien mes enfants, des amis que des inconnus croisés sur un quai de gare ou sur un cheval.

– ET pour la suite ? des projets, des envies de découvertes, d’évolution ?
Je continue ce travail et je développe deux autres sujets plus anglés dont un sur les représentations homme – femme.

-Lien hypertexte vers le site internet où l’on peut te retrouver :
pascalbastien.com & Instagram

Noël et Mariela, Scherwiller, France, juin 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *