– Quelques mots pour te présenter :
Je fais de la photographie animalière depuis maintenant 9 ans… C’est devenu une passion complètement addictive qui me permet de couper avec mon métier de chirurgien. Cela sera ma troisième participation au festival de Besançon… J’avais remporté le prix du public la première année et c’est avec une grande joie que je reviens cette année avec des photos qui ne sont pas des animaux mais prises dans mon hôpital !!!

– Quand et comment es-tu tombé dans la photo ? Qu’est-ce que cela représente pour toi ?
C’est après un safari en Tanzanie que j’ai acheté mon premier reflex…
La photographie représente pour moi une façon de montrer aux gens la beauté fragile de notre nature… La beauté d’une nature que l’on est en train de détruire en déforestant par exemple les lieux d’habitats des orang outangs pour produire l’huile de palme… En cautionnant et autorisant la chasse et le déterrage des renards ou en ne s’étonnant même plus de voir des pingouins vivre sur une ile de déchets plastiques… Nos photographies de nature doivent permettre d’émouvoir les gens mais aussi alarmer sur le fait que cette nature est par notre faute devenue plus que précaire…

– Quels sont les sujets qui t’intéressent ? qu’est-ce que tu y cherches, y trouves ?
J’aime la recherche esthétique et artistique que va donner mon image… quel que soit l’animal même si j’ai mes animaux de préférence. Cette année avec mon exposition « regard de soignants » j’ai relevé le challenge de faire des photographies esthétiques dans mon hôpital… en me servant des seules techniques que je connaissais et maitrisais : celle de la photo animalière.

– Qui sont les photographes qui t’inspirent ou dont tu apprécies particulièrement le travail ?
J’aime le travail de mon ami Fabien Brugmann et surtout toute l’énergie qu’il est capable de mettre pour rapporter des images de loups extraordinaires… J’apprécie aussi beaucoup le travail d’autres photographes animaliers comme par exemple Joel brunet ou Yohann Berry.

– Qu’est-ce que tu présentes dans ton exposition ?
Le regard des soignants…Un regard bienveillant… Le dernier que verra le malade avant de s’endormir. Le premier qui l’accueillera plusieurs jours ou semaines plus tard en se réveillant…
C’est à la demande du Pr Capellier , le patron d’un des services de réanimation, que l’immersion dans ce monde peu familier a commencé. Je ne fais habituellement que de la photographie animalière et me sentais donc peu légitime pour relever ce beau projet. Mais en tant que chirurgien, qui ne traite habituellement que du fonctionnel, je me sentais inutile pendant cette pandémie. Capturer ces instants d’humanité, témoigner de cette douceur face à la souffrance du patient, c’est ma contribution, mon hommage au courage et à la dévotion des soignants. Cette semaine fut une véritable claque pour moi, un retour à l’humain qui m’a bouleversé, le constat d’une solidarité du personnel hospitalier pourtant à bout de souffle depuis des mois… Médecins, infirmières, aides-soignantes ou kinés, tous unis derrière un masque pour combattre ce virus… L’effervescence malgré la fatigue pour faire face au flot de patients…
Vous voir parler et rassurer ces patients, entre la vie et la mort, lors de soins de nursing ou gestes médicaux… Toujours une caresse ou un regard plein d’espoir…

– ET pour la suite ? des projets, des envies de découvertes, d’évolution ?
Je viens de sortir il y a quelques mois mon premier livre « Si la nature m’était Comté… » cela m’a pris beaucoup de temps et d’énergie…J’ai fait une petite pause sur mes sorties quelques mois… je vais participer cette année au festival international de Montier-en-Der avec ma série sur les guêpiers et il est fort probable que mon deuxième livre soit sur ces oiseaux que j’adore… Ensuite j’ai énormément apprécié la réalisation de cette série sur les soignants donc pourquoi pas faire en plus de l’animalier un autre projet sur l’humain…

– Lien hypertexte vers le site internet où l’on peut te retrouver :
severinrochet.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *