Exposition au Musée des Maisons Comtoises su 01/10 au 06/11 2022

– Quelques mots pour te présenter :
Je m’appelle Samuel, mais mon pseudo est Sky. Je suis professeur d’anglais dans un lycée de la banlieue mulhousienne et photographe amateur depuis 2015.

– Quand et comment es-tu tombée dans la photo ? Qu’est-ce que cela représente pour toi ?
J’ai toujours aimé la photo (j’ai commencé l’argentique dans mon adolescence) mais je me suis mis sérieusement à la photo à l’automne 2015, lors de l’acquisition de mon premier réflexe numérique. J’ai voulu découvrir toutes les possibilités offertes par ce nouveau jouet et me suis donc formé en autodidacte grâce à de multiples chaînes YouTube. La photographie, c’est pour moi un moyen d’offrir ma vision du monde et d’ouvrir l’horizon des spectateurs sur des choses qu’ils ne verraient pas forcément, de guider leur regard, et souvent de les interloquer.

– Quels sont les sujets qui t’intéressent ? Qu’est-ce que tu y cherches, y trouves ?
J’ai débuté la photo par la pratique de l’urbex. La visite de ces lieux oubliés provoque toujours une montée d’adrénaline… et j’aime découvrir des choses du passé que notre société moderne cherche généralement à éradiquer. Mais dans cette pratique, la recherche de lieux et tout aussi excitante que la visite à proprement parler. Que ce soit dans un ancien site industriel alsacien, une vieille salle de bal de l’Allemagne de l’Est où les valses se sont arrêtées il y a fort longtemps, une somptueuse villa oubliée dans la campagne italienne, ou encore une ancienne ferme luxembourgeoise, la photographie permet de figer ces instants et de conserver une trace de ce patrimoine inexorablement voué à l’oubli ou pire, à la destruction. A l’heure du tourisme de masse, j’ai opté pour des visites quelque peu plus alternatives…

– Qui sont les photographes qui t’inspirent ou dont tu apprécies particulièrement le travail ?
Il y aurait bien trop de noms à citer… je suis énormément de créateurs sur les différents réseaux sociaux (tant français qu’étrangers). Chacun propose sa vision, sa sensibilité et c’est ça que j’aime.

– Qu’est-ce que tu présentes dans ton exposition ?
Les visiteurs découvriront une partie de ce patrimoine oublié ou disparu. Je veux les plonger dans ces univers sombres et poussiéreux, leur permettre de découvrir ce que cache parfois une simple clôture ou une simple porte mal fermée… et les pousser à réfléchir aux raisons de cet abandon.

– Et pour la suite ? Des projets, des envies de découvertes, d’évolution ?
Depuis 2020, je me suis également mis à la photo de portrait. Je crois que c’est l’effet du premier confinement : j’avais besoin de retrouver de l’humain, sans compter que l’exploration urbaine a trop souvent mauvaise presse ces derniers temps…

-Lien hypertexte vers le site internet où l’on peut te retrouver :
http://www.instagram.com/urbex_by_sky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.