– Quelques mots pour te présenter :
D’origine Argentine mais ayant construit ma vie en France, je suis le fruit d’un cocktail culturel qui m’a ouvert au monde et à ses diversités. La relation humaine est toujours au cœur des projets auxquels j’aime participer.

– Quand et comment es-tu tombé dans la photo ? Qu’est-ce que cela représente pour toi ?
La photo est entrée dans ma vie il y a 10 ans environ, un peu par hasard. Ce jour-là, la chance m’a souri. J’avais, enfin, trouvé un moyen d’exprimer mes idées, mes envies… Le chemin fut long, ensuite, jusqu’à ce que je trouve ma voie photographique il y a deux ans, en plongeant dans l’univers infini du portrait.

– Quels sont les sujets qui t’intéressent ? qu’est-ce que tu y cherches, y trouves ?
Je travaille le portrait au féminin depuis deux ans. En tant que passionné de la technique photo, j’aime détourner les règles de composition, utiliser les éclairages de studio en extérieur … Mais en tant que portraitiste j’aime surtout ce moment où la relation est si étroite avec mes modèles que la confiance laisse place au lâcher-prise, à l’authenticité.

– Qui sont les photographes qui t’inspirent ou dont tu apprécies particulièrement le travail ?
J’ai des sources d’inspiration très diverses, mais j’en ressortirais quelques photographes en particulier : Peter Lindbergh, Steve McCurry, Annie Lebowitz, Willy Ronis.

– Qu’est-ce que tu présentes dans ton exposition ?
Cette série m’a amené à dépasser le portrait classique pour créer des atmosphères où le rêve et l’imaginaire se dévoilent au féminin. Isolées dans des lieux, où l’eau et la terre offrent un terrain de jeu infini, ces femmes laissent leur empreinte furtive le temps d’une image… celle d’une partie de leur personnalité. La lumière révèle l’intensité du moment, l’intimité de la relation que ces femmes créent avec la nature : abandon, provocation, envoutement.

– ET pour la suite ? des projets, des envies de découvertes, d’évolution ?
Plusieurs projets sont en cours ou en phase de conceptualisation, en combinant de plus en plus le portrait et la mise en scène.

– Lien hypertexte vers le site internet où l’on peut te retrouver
capasso.fr & facebook & instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *