– Quelques mots pour te présenter :
Jeune, belle, drôle, intelligente ? ou pas!

Quand et comment es-tu tombé dans la photo ? Qu’est-ce que cela représente pour toi ?
Ca reste un mystère. L’achat d’un reflex il y a 3 ans. Du tripatouillage de boutons, des essais, quelques photos et voilà … Pas de grande histoire.
Ce que cela représente ? – un havre de paix

Quels sont les sujets qui t’intéressent ? qu’est-ce que tu y cherches, y trouves ?
La nature, les temps improbables : neige, brouillard, vent… Tout ce qui fait qu’avant je restais au chaud près du feu me fait aujourd’hui parcourir la campagne. J’y cherche et trouve des ambiances, des moments forts ; du bien-être et de la sérénité… Parfois un bon rhume.

– Qui sont les photographes qui t’inspirent ou dont tu apprécies particulièrement le travail ?
J’essaie d’être curieuse, de parfaire ma culture photographique et de m’inspirer de tous.
Des noms malgré tout : Pentti Sammalhatti découvert grâce à Marc Paygnard, Mickaël Kenna, Vincent Munier, Sebastiao Salgado, Emmanuel Boitier,…

– Qu’est-ce que tu présentes dans ton exposition ?
Des arbres et de la neige. Une série très graphique, parfois à la limite de l’abstrait. La neige et ses flocons créent des ambiances particulières que j’essaie de rendre ici. Les tirages sont tels que l’on peut croire à des tableaux, avec la présence d’aplats de peinture qui donnent du relief. Cet extrait de poésie exprime merveilleusement l’esprit de la série :
« …
La neige tombe, monotone,
Monotonement, par les cieux ;
Dans le silence qui chantonne,
La neige tombe monotone,
Elle file, tisse, ourle et festonne
Un suaire silencieux.
La neige tombe, monotone,
Monotonement par les cieux. »
Jean Richepin. La neige tombe.

ET pour la suite ? des projets, des envies de découvertes, d’évolution ?
Des choses simples : devenir riche et célèbre, signer des autographes, exposer dans les galeries parisiennes, présenter mon travail à travers le monde…
Non, sérieusement, l’évolution s’est faite cette année. Mise en disponibilité pour me consacrer totalement à la photographie. Alors maintenant, mystère!… au fil des envies du moment… De la photographie humaniste? De la photographie argentique? Des livres? Qui sait, ce ne sont pas les idées qui manquent.

ET c’est ICI que nous retrouvons Nathalie

Laisser un commentaire