Quelques mots pour te présenter :

Je m’appelle Dominique Chassaing et je suis né loin des campagnes. Actuellement je me définirai comme essentiellement un « chasseur d’images », amateur du tous terrains  sans restriction de lieux et de temps avec une préférence pour la proximité géographique et les premières heures matinales . Ouverture de cette chasse : toute l’année !!! Je travaille depuis huit ans avec l’association  « Des Artistes à La campagne »  et j’anime un atelier photos en milieu rural . Mon projet est de partager avec d’autres personnes une passion . Aiguiser son propre regard , l’affiner et le croiser avec les autres . Voilà toute la richesse de cette activité .

Quand et comment es-tu tombé dans la photo ? Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Je suis tombé dans l’univers photographique très jeune en regardant mon père faire de la photographie macro avec trépied pour illustrer des livres de sciences pour enfants…et je ne me suis jamais relevé ! Il avait cette patience et cette force de transmission qui m’impressionnait !

La photographie représente un moyen d’expression incontournable pour moi . J’y exprime toute ma sensibilité et j’y trouve une forme de reconnaissance de ce que je suis . La parole n’a jamais été pour moi facile et spontanée alors j’ai choisi cette voie qui me permet d’emmagasiner de la confiance au regard des autres.C’est une activité souvent silencieuse .

– Quels sont les sujets qui t’intéressent ? qu’est-ce que tu y cherches, y trouves ?

Je  travaille beaucoup dans la proximité de mon lieu d’habitation ou de vacances, j’aime les images minimalistes qui proviennent d’éléments naturels.J’aime aussi photographier les personnes dans toute leur simplicité et leur authenticité .Mes sujets évoluent avec l’âge et ils demeurent très variés. Je travaille par collections, certaines se constituent lentement, d’autres surgissent et meurent rapidement. Actuellement j’axe mon travail vers une approche plus artistique et peut-être plus libre. Je reste très attaché aux scènes et atmosphères campagnardes. Mon leitmotiv photographique est la vache … sans ses grands sabots ! A travers mes photos j’essaie d’envoyer aux personnes ce message « Regardez autour de vous sans aller très loin et vous découvrirez peut-être de petites merveilles … »  Quand je photographie deux mots prennent de l’importance au coin de mon œil : émotion et poésie .L’important pour moi est de mettre dans mes clichés force et intention pour essayer d’émouvoir le visiteur .

– Qui sont les photographes qui t’inspirent ou dont tu apprécies particulièrement le travail ?

J’ai été inspiré par les grands classiques Doisneau,Ronis, Brassaï, Depardon et Cartier-Bresson mais aussi par Salgado,Erwitt et Capa …D’autres, plus proches, m’ont aussi inspiré  : Mickael Kenna, Patrik Taberna , Bernard Plossu et Fabien Greban…

Qu’est-ce que tu présentes dans ton exposition ?

Je présente un travail intitulé « entre sombre et lumière » Duos qui représentent ce fascinant combat entre le jour et la nuit, l’ombre et la lumière… parabole de notre vie où nous essayons

Sans site internet, les images Dominique sont également à découvrir au moment du Festival !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *