– Quelques mots pour te présenter :

Barbu, poivre (blanc) et sel, je pratique un peu le reflex, beaucoup le compact, énormément le téléphone, à la billebaude, quelques fois plus construit.

. – Quand et comment es-tu tombé dans la photo ? Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

J’y suis tombé dedans vers 15 ans après avoir cassé ma tirelire pour acheter un appareil  6×9 Je faisais des photos de famille.
Aujourd’hui, la photo c’est voir autrement, autre chose.

– Quels sont les sujets qui t’intéressent ? qu’est-ce que tu y cherches, y trouves ?

Le graphisme, la couleur, le flou, l’instant, le temps qui passe, celui qu’il fait, … mais surtout le plaisir de faire la photo, accessoirement celui d’en faire quelque chose.

– Qui sont les photographes qui t’inspirent ou dont tu apprécies particulièrement le travail ?

Les anciens qui ont tout inventé, puis Halsman, Penn, Plossu, …. et les autres, A.Blaess – amateur de Strasbourg, mais aussi la peinture, le croquis, …

– Qu’est-ce que tu présentes dans ton exposition ?

« L’Urbain », des passants, des vélos attachés aux rambardes d’escaliers, des affiches déchirées, ce qui fait la ville de jour, de nuit, par tous les temps. 3 sujets parmi un ensemble plus vaste sur l’architecture, les poubelles, le macadam, le béton.

– ET pour la suite ? des projets, des envies de découvertes, d’évolution ?

Tenter de clore les projets amorcés, depuis parfois des années, avant que d’autres projets ne les enfouissent dans les profondeurs d’un disque dur.

Laisser un commentaire